“Parfois, il suffit juste de faire une pause. Et sentir.

Vous devez perdre votre précieux “réveil spirituel”.

Vous devez juste être un être humain, ressentant.

 Parfois, la vieille douleur refait surface. Vieille peur. Chagrin. Traumatisme. 

 La douleur brûlante de l’enfant abandonné.

La rage d’un univers oublié.

 Et soudainement, toutes vos idées spirituelles s’effondrent, toutes les belles paroles spirituelles des beaux enseignants spirituels, tous les concepts et idées concernant l’éveil et l’illumination, et la pure perfection de la conscience pure et intacte, et le non-soi désintéressé, et le chemin vers des avenirs glorieux, et le gourou sage, ils sont soudain tous des mots vides de sens, vides, et morts pour vous.

Ce qui est maintenant réel et vivant, c’est la brûlure dans le ventre, le feu dans le cœur.

Inévitable. Intense. Si proche. Si présent.

 Parfois, il suffit de ressentir. Tu n’as pas le choix.

Alors sens tes pieds sur le sol. 

Alors respire dans l’inconfort.

Alors fais confiance, et peut-être que tu ne peux pas faire confiance maintenant.

Alors prends le moment par petits morceaux, par morceaux de morceaux de moments.

Et sache que rien n’est contre toi.

Alors réveille-toi de ton rêve de savoir comment ce moment devrait être.

Et jette toutes tes idées de seconde main sur le chemin.

Parfois, ta spiritualité doit se briser, afin que tu puisses enfin réaliser cette spiritualité plus profonde de sentir cette présence et de vivre les pieds sur terre, de vivre le son des oiseaux chantant au loin, et un abandon total à ce moment précieux.”

Jeff Foster