QUI SOMMES-NOUS

Yoki c’est aussi…

La réunion de deux personnes. Une histoire née d’une rencontre improbable de deux mondes. C’est la force de deux chemins de vie, de deux volontés de se développer. Une force du respect, de l’amour et de l’unité. Yoki c’est une envie de partager et d’offrir quelques pistes pour que chacun puisse faire rayonner sa lumière et trouver sa légende personnelle.

Les fondateurs

Emilda Pino

Le yoga m’est apparu il y a vingt ans, comme l’éclatement d’une valse sous un ciel illuminé de brillances. Une expérience qui m’a remise sur le chemin, puis guidée jusqu’à ma première initiation en 2006 par un professeur indien. Un instant décisif où le « AUM » clôturant la séance marqua le début de ma pratique. Le yoga m’a aidé à traverser et finaliser six années de thèse en neurobiologie à l’EPFL. Il m’a ensuite guidé et accompagné à travers les écrits du Dalaï-Lama vers une meilleure compréhension de moi-même. Constatant les effets du yoga sur ma vie et mes proches, j’ai décidé d’entreprendre une formation de professeur avec Gérard Arnaud en 2013.

Touchée par l’essence même du Yoga, j’ai ensuite continué diverses formations avec Béatrice Kilchenmann pour les enfants, et Bernadette de Gasquet pour les femmes enceintes et en postnatal. Cécile Roubaud et Valentina Duna m’ont ouvert la voie au Yin yoga et Jean Lechim m’accompagne encore aujourd’hui dans le « Noble silence ».

Mon enseignement est principalement teinté des traditions du bouddhisme, à travers le yoga vinyasa, yoga Iyengar, yoga du Cachemire, yoga de l’Energie, et yoga intégral. Autant de couleurs qui me permettent d’adapter le yoga dans le respect du rythme et des capacités de chacun. Ma propre sadhana (pratique) s’imprègne de toutes ces pratiques, des enseignants et des écrivains qui m’inspirent au fur et à mesure que j’avance dans cette voie. Je ne fais que partager ce que j’ai expérimenté avec sincérité et toujours dans la joie simple d’être là. Pour en savoir plus.  Voir ici

Baptiste Pfeiffer

Après des études en gestion d’entreprise et en marketing en Suisse, en France et aux USA, j’ai commencé ma carrière professionnelle en Allemagne pour ensuite évoluer dans le marketing au sein d’une grande multinationale. Par la suite, mes diverses expériences professionnelles m’ont notamment conduit en expatriation pour le CICR au sein duquel j’ai supervisé des équipes sur le terrain en Afghanistan et au Congo. A mon retour, après différents mandats de consulting et ayant obtenu un DAS en management durable, j’ai rejoint la société que je codirige actuellement pour la réorganiser et l’accompagner dans son développement au moment de la crise de la presse en 2011. Mon challenge actuel consiste à mettre en place  un nouveau modèle de management qui offre un cadre où chacun peut être authentique, faire émerger son potentiel et se rapprocher de qui il est vraiment.

En parallèle, afin d’accompagner au mieux les personnes et les entreprises que je côtoie, je me suis formé au coaching.

Les professeurs de yoga qui nous accompagne dans l’aventure

Sarah Geiser

Praticienne en Médecine Chinoise et enseignante de hatha et yin yoga, j’exerce en cabinet indépendant dans la région neuchâteloise.
J’ai été formée en hatha – vinyasa yoga en Suisse et à Bali. Je ne cesse de me former et me perfectionner que ce soit en yoga ou en Médecine chinoise.
J’aime mélanger les techniques et différentes approches;  ma dernière découverte yin Yoga, pleine conscience et Médecine chinoise, quelle merveilleuse combinaison !
A mes yeux, le Corps et l’Esprit ne font qu’un, il me paraît dès lors essentiel de passer par le corps pour calmer l’Esprit.
« Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter »
Retrouvez mes soins également chez Yoki :
– Médecine chinoise : acupuncture, moxibustion, ventouses
– Réflexologie plantaire thérapeutique
– Massage abdominal Chi Nei Tsang
– Aromathérapie
Pour plus d’information:  www.yuanqi.ch

Yoki est un outil, un moyen qui permet aux personnes à qui notre démarche parle, de faire quelques pas de plus vers oser être « Qui Je Suis », car comme disait Sénèque, « ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que vous n’osez pas. Mais parce que vous n’osez pas que les choses sont difficiles ».