Contibuez librement pour un cours de yoga solidaire et YOKI complètera le montant d’un cours à partir de 15 CHF.

Toutes personnes ne pouvant ainsi s’offrir un cours pourra quand elle le souhaite demander un cours de yoga solidaire.

Parce que l’on est tous sur la même Terre,

Parce que l’on rit, pleure et rions ensemble,

Parce que nos vies sont liées, entremêlées qu’on le veuille ou non,

Parce que l’on rêve d’une Terre où tous ensemble l’on pourrait avancer vers la meilleure version de nous-même,

Parce que tu ressens les bienfaits que le yoga t’apporte, et que tu te dis que parfois la vie serait bien plus simple si les gens pouvaient retrouver la connexion avec eux-mêmes…

Parce que : « L’espace entre nous n’est qu’une illusion de l’esprit… Nous pensons être dispersés, mais c’est une impression. Nous n’avons jamais quitté l’unité…C’est pourquoi toute action de notre part a une conséquence sur ce qui nous entoure et sur nous-mêmes. » Maud Ankaoua

« La solidarité, c’est ce qui nous rend solides, ensemble ». Alexandre Jollien, philosophe et écrivain.

 

 Comment définiriez-vous la solidarité ?

Alexandre Jollien : L’étymologie du mot nous renseigne. La solidarité, c’est ce qui nous rend solides, ensemble. C’est la compréhension intime de l’interdépendance de tout être. On ne saurait vivre heureux seul, dans son coin totalement retranché des autres.

…Le défi, c’est bien sûr que chacun contribue à ces élans de solidarité qu’il mette la main à la pâte, aide soutienne, épaule celles et ceux qui en ont besoin. La bienveillance s’exerce aussi bien envers le voisin de palier que l’étranger, l’inconnu. Une authentique solidarité, le véritable altruisme n’ont pas de frontières. Ils ne sauraient se confiner à un régionalisme du coeur. Aider c’est ne faire aucune distinction.

En quoi être solidaire nous fait-il du bien collectivement ?

Alexandre Jollien : La vie est tragique. On meurt, on souffre… On se coltine les maladies, les accidents. Les tremblements de terre, sans parler de la solitude intrinsèque à notre condition. Dès lors, tendre la main nous épauler, nous considérer non pas comme des concurrents mais comme des co-équipiers peuvent être un réel secours et alléger considérablement notre rapport au quotidien, aux autres, au monde. Savoir que tous nous sommes liés, que nous ne pouvons être heureux en nous coupant des autres débouche sur un art de vivre solidaire, joyeux et généreux. Après tout, si nous vivons en société, c’est que nous avons compris qu’ensemble nous sommes plus heureux, moins démunis, que seuls.

 Extrait de l’interview sur Essentiel Santé Magazine – Juin 2019

Comment faire pour bénéficier d’un cours de yoga solidaire?

 Venez simplement chez YOKI

Demander un cours de yoga solidaire

Posez-vous sur un tapis

Et savourez!